personne souffrant de troubles alimentaires
Santé alimentaire

5 manières pour aider/soutenir une personne souffrant de troubles alimentaires

Les troubles alimentaires atteignent de plus en plus de personnes : l’anorexie, la boulimie, orthorexie … Il s’agit d’une maladie qui se présente par une modification drastique du comportement dans l’alimentation. Ce changement radical est souvent causé par des problèmes psychiques comme une mauvaise image de soi, des soucis au niveau des relations interpersonnelles, voire autres. Les personnes atteintes de ce trouble doivent, de ce fait, être aidées. Voici 5 façons de les soutenir.

1. Reconnaître les signes

Pour aider une personne atteinte de troubles alimentaires, il faut en premier lieu savoir détecter les signes de la maladie. Il y a des indices très visibles à l’extérieur comme la prise de poids excessif ou la perte de poids. Ils peuvent être repérés seulement si un contact avec le patient se présente régulièrement. Il faut alors surtout voir les indications par rapport à l’attitude. Le patient veut souvent connaître le contenu du repas. Il décline même la consommation de certains produits en fonction. L’anxiété, la sensibilité, devient des caractères intenses par rapport à sa personnalité.

2. Avoir une écoute empathique

Le patient a surtout besoin d’une oreille attentive. Il faut prendre le temps de le laisser s’exprimer clairement sur ses impressions, ses sentiments, ses peurs, ses doutes … il faut faire attention à chaque parole prononcée. D’ailleurs, à ce stade où il commence à se confier, il faut éviter de faire des commentaires négatifs comme l’emploi d’un ton accusateur ou de jugement. Il s’agit aussi de lui montrer de la compréhension et du soutien face à l’épreuve qu’il traverse actuellement. Il faut plutôt lui poser les bonnes questions afin qu’il puisse s’exprimer clairement sur ses problèmes.

3. Offrir son aide

Les actions réalisées sont aussi une réelle preuve du soutien au patient. Il faut alors lui donner toute l’aide dont il a besoin pour la vie de tous les jours. Il s’agit entre autres de l’accompagner pour la réalisation de certaines tâches. Il faut lui apporter tous les outils possibles pour se remettre vite sur pied. Le temps fait d’ailleurs partie de ces nécessités. En l’allégeant de certaines de ses responsabilités, il pourra se concentrer sur sa guérison. Passer du temps avec lui serait aussi une bonne initiative afin d’essayer de valoriser d’autres choses positives de sa vie.

4. Inciter à demander de l’aide

L’aide d’un spécialiste est aussi d’une grande utilité pour assurer la guérison de cette maladie. Il y a des psychologues qui possèdent les compétences nécessaires pour les troubles alimentaires. Pour avoir plus d’informations sur les symptômes, visiter ce site peut aider. Au préalable, il faut l’inciter à demander de l’aide et à accepter cette aide. Il faut le convaincre petit à petit de consulter un professionnel. Le traitement pour ce type de maladie peut durer un long moment.

5. Le laisser guérir à son rythme

Souhaitez que le proche guérisse le plus vite possible est normal. Il faut toutefois le laisser guérir à son rythme. En suivant un traitement pendant le temps nécessaire, il y a une assurance quant à la guérison totale sans risque de rechute. En bousculant le patient, il y a aussi une chance qu’il présente une démotivation. Il faut suivre le traitement proscrit par les experts. Il faut éviter absolument les ruses pour le faire retrouver une alimentation équilibrée. La patience doit être particulièrement cultivée pour l’accompagner pleinement dans la guérison. En attendant, il faut lui montrer son soutien en s’impliquant dans la réalisation du traitement.

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *